udovep

Formation Pratique au CFGA

DESCRIPTIF

          Pour valider la formation, et au-delà de la simple application du référentiel du CFGA, nous privilégions l'engagement associatif.

          Cela se traduit - pour l'UDOVEP - par la préconisation d'un "terrain pratique" (association de référence déclarée) connu par le stagiaire. Ce dernier devra pouvoir, non seulement appliquer les principes de la formation pratique telle que définie ci-dessous, mais "VIVRE" et profiter des conséquences de son travail pratique.
C'est pourquoi la formation pratique ne peut se concevoir que sur une durée supérieure à 3 mois ; un minimum pour à la fois effectuer le travail de recherche et de préparation, "monter" le projet de stage, et réaliser effectivement ce projet avant de pouvoir en évaluer l'effet sur la vie de l'association.

          Nous préconisons une simultanéité des 2 phases de formation théorique et pratique afin de permettre au stagiaire de toujours avoir une référence réelle au sujet étudié.
          Cette référence permanente sera entretenue par le tuteur associatif désigné. Ce dernier est le co-formateur du stagiaire, c'est lui qui portera l'évaluation-appréciation du stagiaire sur le livret de formation.
            Toutefois le projet pratique donnant lieu au suivi du responsable pédagogique de l'organisme de formation devra n'être entamé (au plus tard six mois après la fin de la formation théorique) que lorsque le stagiaire aura bénéficié des éléments de formation théorique nécessaires à sa préparation. Et être bouclé et évalué au plus tard dans les 9 mois après la fin de la formation théorique. Le stagiaire pourra définir, dès les premières séances de la formation théorique l'objet de son projet de formation pratique.
            Note : Le rôle du tuteur est d'encadrer, soutenir et faciliter l'expérience pratique du candidat à la formation.


      Cette formation pratique comprend notamment :


            • 1 • la présentation de l’ensemble des activités de l’association : le stagiaire doit pouvoir avoir accès à toutes les activités pour appréhender l'association dans son ensemble et comprendre ainsi la façon dont sont mis en oeuvre les statuts, l'objet social, l'éventuel règlement intérieur...
            L'évaluation/appréciation portera sur la connaissance effective - de la part du stagiaire - de l'ensemble des activités de l'association



            • 2 • des rencontres avec les responsables de l'association pour définir le rôle de responsable associatif : si possible le stagiaire sera invité aux réunions des instances de l'association (Bureau, Conseil d'Administration, Commissions techniques ou pédagogiques, ...). Par ailleurs et en fonction du projet à développer, le stagiaire sera partie prenante de toute commission ou groupe de personnes ayant en charge les aspects nécessaires inhérents à la faisabilité effective du projet. Par exemple un projet évènementiel implique que les responsables habituels de la communication au sein de l'association impliquent totalement le stagiaire dans le travail qu'ils ont coutume de mettre en oeuvre.
            L'évaluation/appréciation portera sur les définitions clairement énoncées que la stagiaire pourra faire des différents rôles effectifs des dirigeants de l'association ; et par ailleurs sur le positionnement relationnel du stagiaire envers les autres membres repsonsables et/ou dirigeants de l'asociation.


            • 3 • une participation à la conduite de projet : la formation pratique implique obligatoirement de s'appuyer sur le développement d'un projet réalisable au sein de l'association ; projet d'action ponctuelle/évenementielle ou projet d'activité continue de l'association. Il n'est pas essentiel que le projet porte sur une "nouveauté", mais il est bienvenu qu'il soit porteur d'une nouvelle approche dans le cas d'une activité existante). Par ailleurs on s'efforcera de formaliser la démarche - non pas sous prétexte de mimétiser le démarche théorique mais surtout dans le but d'une transmission efficace aux autres acteurs de l'action envisagée.
            L'évaluation/appréciation portera sur la qualité du projet et surtout sur sa corrélation avec la réalisation concrète proposée par la suite ; et par ailleurs sur les relations développées par le stagiaire avec les publics bénéficiaires de l'action.


            • 4 • une participation à la tenue de réunion : le stagiaire doit être ammené au cours de sa formation pratique à prendre en charge le développement d'un projet ; cela inclue donc la nécessaire préparation en groupe de travail. C'est cette nécessité qui devra conduire le stagiaire à "mener" les réunions de travail. Pour cela on se servira de techniques vues en formation théorique (répartition des tâches, ordre du jour, débat, synthèse, prise de notes, ...).
            L'évaluation/appréciation portera sur l'efficacité du rendu des réunions : a-t-elle permis d'avancer dans la mise en place du projet ? a-t-elle permis de clarifier la répartition des tâches de chaque intervenant sur le projet ? ...


            • 5 • une participation à la gestion administrative ou financière de l’association : le stagiaire devra pouvoir gérer un ou plusieurs dossiers administratifs, soit dans le cadre de la préparation de son projet d'action , soit dans la cadre de la vie statutaire de l'association (à choisir). Mais il devra également pouvoir "suivre" la gestion financière de son projet de façon à comprendre parfaitement l'intégration de ce dernier dans les finances globales de l'association. De ce fait il se familiarisera avec la démarche administrative - en terme de "lecture financière" - des institutionnels pourvoyeurs potentiels d'aides financières.
            L'évaluation/appréciation portera sur l'équilibre financier restitué au bilan de l'action projetée ; l'adéquation entre budget/résultat bilan de l'action et budget/résultat bilan de l'association dans son ensemble...